Infarctus : comment réagir en cas de malaise cardiaque ?

L’arrêt cardiaque ou l’infarctus est un arrêt inopiné et brutal du fonctionnement du cœur. Si vous assistez une personne atteinte d’un malaise cardiaque, comment réagirez-vous ? Est-ce que vous connaissez les règles à suivre pour la réanimation cardio-pulmonaire ?

Appelez les secours

Le premier geste à faire en cas d’assistance d’une personne atteinte d’un malaise cardiaque est d’appeler les secouristes. Il n’y a plus une seule seconde à perdre, vous devez déclencher rapidement les secours spécialisés dans le sauvetage d’une personne en danger. Il est important de gagner du temps dans la prise en charge de la personne. Pour ce faire, appelez le 112, le 15 ou le 18 en disant « arrêt cardiaque ». Si vous êtes seul, effectuez rapidement la procédure d’alerte tout en commençant la réanimation. Si vous n’êtes pas seul, demandez à la personne d’effectuer l’appel au secours à votre place et de revenir avec un défibrillateur.

Le massage cardiaque

En face d’une personne atteinte d’un infarctus, vous devez très rapidement faire un massage cardiaque et cela sans attendre l’installation d’un défibrillateur. La séance du massage cardiaque consiste à appuyer fermement et régulièrement sur le thorax de la personne en question. Ces compressions font circuler provisoirement le sang dans le corps de la victime lorsque le cœur n’arrive plus à jouer son rôle. Pour ce faire, allongez la personne par terre sur le dos tout en vous plaçant à genoux. Ensuite, vous placez le talon de votre main au centre de sa poitrine sur la ligne médiane, mais jamais sur les côtés. L’autre main doit se placer au-dessus de la première main tout en appuyant avec les bras tendus et les coudes non fléchis. Vous relâchez immédiatement la pression thoracique à chaque appui afin que la paroi remonte. Après chaque compression, la poitrine de la victime doit reprendre sa forme initiale.

L’utilisation d’un défibrillateur

Lorsqu’une personne subit un arrêt cardiaque, son cœur peut être relancé par l’utilisation d’un choc électrique provoqué par un Direct Défibrillateurs. Actuellement, on trouve cet appareil dans les transports communs comme les trains, les avions ou autres. L’appareil sert à stimuler une fibrillation ou une forme de contraction anarchique du cœur. Pour ce faire, vous devez ouvrir le défibrillateur tout en suivant les instructions vocales. Ensuite, vous collez les électrodes, l’un sous le sein gauche et l’autre sous la clavicule tout en connectant le câble. Le défibrillateur indique alors une analyse du rythme cardiaque. Il est formellement interdit de toucher la victime pendant la connexion avec défibrillateur. La séance d’analyse dure quelques secondes et l’appareil vous demande de choquer à l’aide d’un bouton clignotant. Si l’appareil ne vous demande pas de refaire un choc, vous devez reprendre le massage cardiaque.