psychogénéalogie

Psychogénéalogie et traitement des troubles psychologiques

Les problèmes comportementaux peuvent avoir plusieurs sources. Afin de les diagnostiquer, le meilleur moyen de procéder est de faire appel à un spécialiste. D’une manière générale, et s’agit d’un psychologue. En fonction des maux de son patient, le docteur aura le choix entre plusieurs cliniques, dont l’une des plus populaires depuis des années : la psychogénéalogie.

Qu’est-ce que la psychogénéalogie ?

Il s’agit ici d’une médecine selon laquelle, les troubles et traumatismes qu’un individu vit seraient peut-être liés à des antécédents familiaux. De cette façon, il serait donc envisageable de résoudre les problèmes de cette catégorie par le biais des constellations familiales ou par une étude de l’arbre généalogique du patient. Lors de cette thérapie, ce dernier sera invité à dessiner et à reconstituer toutes les ramifications de sa descendance.

Par l’intermédiaire de ce schéma, le psychologue pourra relever les véritables sources de ses soucis comportementaux ou physiques. Ceci permettra au concerné de retrouver l’équilibre auquel il aspire et aboutir à un effet thérapeutique optimum. En d’autres termes, la psychogénéalogie se définit comme étant une aide surprenante à la vie quotidienne.

Les méthodes d’approche

Dans cette discipline comme dans tant d’autres, il existe plusieurs méthodes d’approche. Les moyens varient selon le thérapeute et le patient dont il est question. Certains psychanalystes par exemple,  tiendront compte de la présence d’un « fantôme transgénérationnel ». D’après eux, il serait à l’origine de plusieurs actes et paroles qu’un individu donné pourrait prononcer. Ainsi, pour soigner la plupart des cas, il arrive que des thérapies familiales soient sollicitées. Ceci aide à mieux comprendre et aborder les troubles  touchant les membres d’un seul foyer. Ainsi, la guérison pourra être beaucoup plus simple et pourra même être accélérée.

Dans bien des circonstances, la psychogénéalogie a été utilisée pour traiter des personnes atteintes d’autisme. Cet état peut en effet être attribué au fantôme dont il a déjà été parlé plus haut. Mais, quelle que soit la position du patient, le principe reste le même : des évènements du passé peuvent être la cause même de différents traumatismes du présent. Ce qui rend l’étude de la généalogie si pertinente.